Accueil>Actualité

Actualité

Toutes les actualités
FOCUS SUR : Portrait du manager de demain

FOCUS SUR : Portrait du manager de demain

30/05/2019

L’idée de cet article est avant tout de vous dresser le portrait du manager de demain. Oui celui que l’on appelle "manager agile" ou encore "manager 3.0". Agile, vous avez dit Agile ? Pour certains c'est le saint graal, pour d'autres le néant.
Alignons-nous et définissons l’agilité comme du bon sens tout simplement.


Le manager de demain est agile
Ce n’est pas qu'une dénomination à la mode ni une méthode de travail qui vient du monde des logiciels. C’est avant tout un état d’esprit. Être agile veut dire s’adapter à la situation à l’instant T avec un client ou avec son équipe. C’est avoir du bon sens et travailler de façon collaborative avec son écosystème en expérimentant la méthode “des petits pas” : petites actions réalisées au fur et à mesure dans le but d’atteindre un objectif. Ne pas confondre vitesse et précipitation ;).


Pourquoi associer le management 3.0 au management agile ?
L’histoire du management a connu de nombreuses étapes en fonction de l’histoire de l’évolution du monde industriel. Nous sommes passés par le travail à la chaîne (H. Fayol), par le lean management (Toyota). Aujourd’hui, nous entendons souvent la notion de test and learn qui a émergé des incertitudes que l’on vit face à des situations complexes. L’idée est d’apprendre de son environnement, d’évaluer toutes les options possibles et de décider comment agir demain.
Évaluer les possibilités c’est aussi l’idée de se retrouver face à un mur, une situation risquée. Comment réagir face à un risque ? Ressentir de la peur, du stress ou une montée d’adrénaline et y voir du challenge. Tout dépend de son état d’esprit, de son comportement : si je réagis de façon positive, j’y vois des opportunités alors que le contraire m’incite à prendre la fuite. Mes clés en tant que manager sont de savoir analyser une situation complexe via le questionnement de mes équipes pour mieux les comprendre et proposer des solutions adapter. C’est aussi questionner ma direction pour mieux comprendre les enjeux stratégiques attendues. C’est tendre à vision simple et claire qui facilite la prise de décision.

Quelle est la recette de l’agilité ?
Prenons un exemple : j’accompagne une conduite de changement chez un client. C’est un processus à mettre en place sur une période de plusieurs mois voir quelques années.
Afin de respecter au mieux les engagements de toutes les parties prenantes (coût, délai, qualité),
  •   - nous allons mettre en place des règles du jeu dès le lancement du projet. Nous considérons ce projet comme une collaboration dans lequel chaque partie prenante à un rôle bien défini.
      - Nous programmons des jalons réguliers et réalistes avec un sous livrable défini à présenter au client. Entre chaque jalon, nous instaurons une période d’expérimentation en utilisant la méthodologie du test and learn.
      - À l’issue de chaque expérimentation, nous faisons un point avec le client pour recueillir ses retours et passons jalon suivant.
      - Et ainsi de suite jusqu'au livrable final.
 
Le but est de s’adapter au besoin du client, tout en respectant le travail réalisé par les équipes. De prendre en considération les points de blocage de chacun et de rendre un livrable final exploitable au client. Cela permet aussi d'intégrer les aléas et l'imprévisible, de saisir des opportunités qui pourront se présenter tout au long du processus.

Les 12 principes de l’agilité
Le manifeste agile, dans lequel est répertorié toute la méthodologie, propose 12 principes  :
  - “Prioriser est le client.
  - Accueillir le changement. 
  - Livrer fréquemment un produit opérationnel.
  - Travailler avec les utilisateurs et développeurs (ou client et prestataire).
  - Faire confiance aux individus motivés.
  - Échanger en face à face.
  - Liver un produit opérationnel et la mesure d’avancement.
  - Assurer un rythme soutenable et constant indéfiniment.
  - Privilégier une excellente technique et bonne conception.
  - Être simple.
  - Travailler avec des équipes auto-organisées.
  - Assurer une amélioration continue.”

L’agilité n’est pas réservée qu’aux éditeurs de logiciel. Elle est utilisable pour chacun d’entre nous, manager ou pas. C’est avant tout un état d’esprit orienté vers la solution, simple, à tester rapidement avec une bonne dose de remise question.
Face à l’agilité, l’égo diminue alors que l’humilité et la simplicité sont clés.
Pour en savoir plus, contactez nos formatrices !

See you

Source : manifeste agile