Accueil>Actualité

Actualité

Toutes les actualités
Le blurring ou l’effacement progressif de la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle

Le blurring ou l’effacement progressif de la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle

26/08/2015

Vous avez peut être passé vos vacances sur votre smartphone à répondre à vos mails pour un dossier urgent ? Vous aussi êtes victime du “blurring”.

À l’heure où les nouvelles technologies font partie intégrante de notre quotidien, le phénomène appelé “ le blurring” soit l’absence de séparation vie professionnelle vie personnelle, est de plus en plus répandu chez les cadres.

Dérivé du verbe anglais “to blur” signifiant “ se brouiller”, “s’effacer”, le blurring signale l'effacement progressif entre notre vie professionnelle et notre vie personnelle. Horaires à rallonge, travail nomade, déplacements professionnels, télétravail, les nouveaux outils de communication contribuent à rendre la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle de plus en plus floue.

En effet, ces nouveaux outils digitaux nous connectent en permanence avec le monde extérieur. Smartphones, tablettes et ordinateurs portables nous permettent d’être plus flexibles et de travailler plus facilement à distance. Nous écrivons des “emails perso”, nos contacts personnels et professionnels s'entremêlent sur nos réseaux sociaux. À l’inverse lors du retour chez soi après une dure journée de labeur, le smartphone et la tablette, sur lesquels figurent les emails et autres dossiers professionnels, font office de véritables relais du bureau.

Conséquence de cette généralisation des équipements professionnels utilisables à distance, vous vous surprenez maintenant à envoyer des emails le soir quand vous êtes en famille. De plus, vous n’êtes pas seul victime du blurring, vos clients, vos fournisseurs, vos collègues y sont aussi sujets et participent à banaliser cette tendance. Le blurring est devenu un vrai phénomène de société.

De manière générale, les cadres ramènent fréquemment du travail à la maison et sont toujours connectés à leur bureau, y compris, le soir, le week-end et même pendant leurs vacances. Ils sont 78% à déclarer être sollicités par leur travail en dehors des horaires de bureau.

Le phénomène s’accentue également en raison des outils professionnels mis à la disposition des salariés. Le revers de la médaille est que les cadres sont joignables à tout moment et tentés de consulter leurs emails le soir ou le week-end. Si 64% des cadres affirment tout de même être satisfaits de leur équilibre pro/perso, un sur deux souhaiterait que leur entreprise fasse plus d’efforts dans les nouveaux modes d’organisation du travail (entreprise libérée, lean management, kaizen management).

D’après une étude réalisée par Ipsos, les équipements professionnels ont permis à 85% des répondants d’améliorer leur organisation entre vie professionnelle et privée. Selon eux, les grands gagnants du blurring sont les chinois et les brésiliens. Ils sont respectivement 79% et 71% à utiliser un équipement professionnel à distance. Quant à nos amis britanniques, ils considèrent, au-delà de la progression de leur productivité, que ces nouveaux outils sont aujourd’hui indispensables à notre environnement professionnel.

Néanmoins, les français sont eux majoritairement défavorables à l’utilisation des ces outils digitaux, 59% les considèrent comme des objets générateurs de stress. Ils sont tout de même 76% à considérer comme normal d’utiliser les outils professionnels à des fins personnelles. À noter que nous sommes statistiquement les moins biens équipés par rapport aux autres pays étudiés par Ipsos.

Le blurring n’est pas uniquement dû à ces nouveaux outils de communication. Les nouvelles méthodes de management qui laissent davantage de liberté en termes d’organisation du travail font aussi parties des principales causes du blurring.

Dans les années à venir, cette tendance ne fera sans doute que s’accentuer, nous allons progressivement pouvoir travailler n’importe où et à n’importe quelle heure. Certaines études le prédisent déjà, notre trajet quotidien vers notre lieu de travail sera bientôt obsolète et beaucoup de travailleurs deviendront des télétravailleurs.

La frontière vie professionnelle et vie personnelle est-elle finalement si nécessaire que ça ? Chaque individu se construit avec des données personnelles et professionnelles. Ces deux dimensions font partie de nos vies, le fait qu’elles finissent par se rejoindre n’est finalement pas si illogique que ça. Aujourd’hui les nouveaux outils de communication ne font pas que nuire à notre vie personnelle, ils permettent également plus de souplesse et de mobilité dans nos activités professionnelles.