Accueil>Actualité

Actualité

Toutes les actualités
Le recrutement par des robots, comment s'adapter ?

Le recrutement par des robots, comment s'adapter ?

28/05/2014

Aujourd’hui, 95% des grandes entreprises utilisent des robots qui filtrent et sélectionnent les candidatures. Comment peut-on s’adapter à ces nouvelles formes de sélection des candidats ?

Il est clair que de nos jours, il faut s’attendre à ce que votre CV soit lu par un robot plutôt qu’un humain lors d’une candidature.

50% des PME et presque la totalité des grandes entreprises ont recours à ce système de filtrage des candidats.
Ce moyen de recrutement est pourtant très fiable, les machines étant paramétrées pour distinguer les compétences,  l’expérience professionnelle et pour retenir les mots clés d’un CV.

Cependant, d’autres variables comme les loisirs, la personnalité ou la culture d’entreprise ne peuvent, évidemment, pas être évaluées par ces robots.
Il faut donc adapter son CV en conséquence pour avoir une chance de passer ces filtrages.
Il faut mettre en avant des mots-clés plutôt que des longues phrases, qui seront retenues par le système d’ATS.

La limite que l’on peut voir à ce processus est l’isolement des profils atypiques, qui peuvent être écartés au profit des compétences plus généralistes requises pour le poste.
Quel avenir pour le recrutement ?

Il sera de plus en plus important à l’avenir de prendre en compte la personnalité et l’adéquation du candidat avec les valeurs de l’entreprise, c’est pourquoi sur le long terme cette méthode peut sembler limiter…

De plus en plus de logiciels de recrutement participatifs se développent : le but étant de favoriser la diversité des profils et de ne pas tomber dans un recrutement trop généraliste.

Les systèmes d’ATS ne vont pas cesser du jour au lendemain mais vont continuer à se développer pour intégrer la dimension de personnalité du candidat au cœur du processus.