Accueil>Actualité

Actualité

Toutes les actualités
Le syndrome de l’épuisement professionnel

Le syndrome de l’épuisement professionnel

24/02/2015

Selon le ministère du travail, l’épuisement professionnel ou les risques psychosociaux « recouvrent en réalité les risques professionnels d’origine et de nature variées, qui mettent en jeu l’intégrité physique et la santé mentale des salariés et ont par conséquent, un impact sur le bon fonctionnement des entreprises. On les appelle psychosociaux car ils sont à l’interface de l’individu (le « psycho ») et de sa situation de travail. »


On distingue  4 éléments déclencheurs :

- Les exigences du travail et son organisation
- Le management et les  relations de travail
- La prise en compte des valeurs et attentes des salariés
- Les changements du travail
 
Il existe deux types d’épuisements professionnels :  le Burn-out et le Bore-out
 
Le Burn-out qu’est-ce que c’est ?
 
Considéré comme le mal professionnel du siècle, il toucherait aujourd’hui plus de 3 millions de travailleurs en France.
 
Le syndrome d’épuisement professionnel ou Burn-out  se caractérise par une profonde fatigue à la fois psychique, émotionnelle et mentale. Lié à une surcharge de travail, il est le résultat d’un stress professionnel chronique.
 
Les principales causes du Burn-out sont :
 
- Le manque de reconnaissance 
- La surcharge de travail
- La pression de la part de la hiérarchie
- Les demandes et sollicitations en désaccord profond avec les valeurs de la personne
- Le manque de progression
- La stagnation salariale
- Le sûr-contrôle ou manque de contrôle et d’autonomie dans son travail
 
Contrairement aux idées reçues, les causes du Burn-out ne sont donc pas psychologiques mais bien physiologiques, puisqu'il est dû à un stress important et répété.
 
C’est un processus insidieux que l’on ne voit pas toujours venir, d’où cette sensation de brûler à petit feu. En effet, on ne devient pas sujet au syndrome de l’épuisement professionnel du jour au lendemain, il est la conséquence d’une trop grande accumulation de stress et de fatigue. La personne touchée ne se rendant souvent compte que trop de tard de son état, il est important que son entourage sache identifier ce phénomène.
 
Les principaux symptômes du Burn-out sont :
 
- Une grande fatigue, non récupérable et ce, même avec du repos
- Une chute brutale de la productivité même chez les sujets les plus dynamiques
- Une difficulté à faire des efforts physiques
- Des troubles du sommeil
- Des troubles alimentaires
- Des palpitations, suées et une émotivité exacerbée
- Une plus grande consommation de stimulants : café, tabac, alcool, médicaments, stupéfiants…
 
 
Il est donc primordial de savoir prévenir le Burn-out et de ne pas le laisser nous entrainer dans un cercle vicieux.
 
 
Comment l’éviter ?
 
- Conserver un bon équilibre vie professionnelle et vie privée
 
Les amis, la famille peuvent être un bon exutoire du stress accumulé au travail. Ils peuvent se montrer d’une aide précieuse afin de ne pas perdre les pédales. Savoir se détendre reste une des solutions les plus efficaces pour se prévenir du Burn-out.
 
- Mieux gérer son temps de travail
 
Afin d’éviter le surmenage il est capital d’apprendre à son gérer son temps de travail de façon optimale. De plus, vous pouvez envisager avec votre responsable hiérarchique comment déléguer certaines de vos responsabilités, facteurs de stress. De même vous pouvez fixer avec lui des objectifs réalisables vous permettant de hiérarchiser les missions en fonction de leur importance.
 
- Savoir dire non
 
Il faut parfois apprendre à dire non intelligemment, ne vous sentez pas obligé de répondre positivement à chacune des demandes de votre manager. L’efficacité ne se limite pas aux nombre de tâches réalisées mais bien à la qualité du travail fourni dans les limites de son rôle. Votre employeur n’en sera que plus satisfait. L’objectif étant de se rendre compte de sa propre charge de travail. 
 
- Savoir déléguer les tâches
 
Si malgré une bonne organisation, la charge de travail est trop importante pour vous seul, parlez-en à votre employeur : une réorganisation, l'embauche d'une personne supplémentaire, etc. peuvent s'avérer indispensables.
 
- Communiquer
 
C’est sans doute la manière la plus efficace de prévenir le Burn-out, il est capital de communiquer à son entourage professionnel votre ressenti sur votre travail. N’oubliez pas que vous faites partie d’une équipe, vos collègues peuvent vous aider à répartir la charge de travail ou ne serait-ce que pour vous détendre et évacuer le stress.
 
Le Burn-out peut donc vite vous rendre la vite impossible, il est actuellement à l’étude pour intégrer le tableau des maladies professionnelles reconnues par la sécurité sociale.
 
 
Comme évoqué ci-dessus le thème de l’épuisement au travail est un vrai sujet de société. Bien que méconnu, le Bore-out ou le syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui n’en est pas moins dévastateur que son homologue.
 
Le Bore-out qu'est-ce que c'est ?
 
Mis en lumière par les travaux de deux consultants en affaires suisses Peter Werder et Philippe Rothlin, le Bore-out est un trouble psychologique qui se caractérise par trois éléments : l'ennui, l'absence de tâches signifiantes et le désintérêt dans le cadre professionnel.
 
Mécontentes de leur emploi, les personnes souffrant d'épuisement professionnel par l'ennui se retrouvent pour la plupart incapables d'utiliser l'essentiel de leurs compétences ou de voir leurs efforts reconnus.
 
À savoir que nous ne sommes pas égaux devant le Bore-out, certains métiers sont plus ou moins touchés que d'autres. En effet, le fonctionnement de l'entreprise peut parfois favoriser son apparition, les employés les plus motivés accapareront les tâches les plus intéressantes ne laissant aux autres que le reste. À l'inverse, par crainte d'une mise au placard ils cacheront le manque de travail à accomplir.
 
Dans une période de crise alors même que les chiffres du chômage ont explosé fin 2014, touchant 10.4% de la population active selon l'INSEE, le sujet de l'ennui au travail reste tabou.
 
C'est là que réside tout le problème, à contrario du Burn-out , le Bore-out reste un secret de polichinelle. Vécu comme une véritable honte, il pousse les employés touchés à garder le silence. Ce phénomène peut avoir pour conséquence directe un état dépressif grave. 
 
Comment l'éviter ? 
 
- En prendre conscience
 
Cela peut paraître évident mais pour éviter le Bore-out encore faut-il le reconnaître ! Il s'agira ici de bien analyser sa situation personnelle et de faire la part des choses.
 
- En parler à son supérieur hiérarchique
 
En effet, à l’instar du Burn-out, il se peut que votre chef n'ait aucune idée de la situation dans laquelle vous vous trouvez. N'hésitez donc pas à communiquer avec lui et lui dire le mal qui est le vôtre. Une personne compréhensive n'hésitera pas à vous confier davantage de responsabilités, vous attribuer un nouveau rôle ou une nouvelle mission.
 
- Donner un sens à son travail
 
Il se peut parfois que l'on n'ait pas conscience de la finalité de nos activités professionnelles. Ici encore n'hésitez pas à en parler à un supérieur qui partagera avec vous sa vision peut être plus globale de votre service.
 
- Se donner  des objectifs
 
Essayez dans la mesure du possible de vous voir confier des missions qui correspondent à vos attentes. Si tel n'est pas le cas, fixez vos propres objectifs sur les tâches qui vous sont confiées. C'est en vous créant de nouveaux challenges à la hauteur de vos ambitions que vous verrez votre motivation accroître de jours en jours. Vous pourrez utiliser vos résultats personnels au cours de votre entretien d'évaluation et peut être acquérir de nouvelles responsabilités.
 
- Rapprochez-vous de vos collègues
 
Avoir de bons rapports avec ses collaborateurs est indispensable pour se sentir épanoui au travail. Invitez les à déjeuner, posez leurs des questions sur leurs sources de motivations, informez-vous sur les nouveaux projets de l'entreprise. Lorsque l'on souffre de Bore-out il ne faut en aucun cas se replier sur soi-même. C'est le bon moyen pour décompresser et peut être d'échanger sur votre mal être avec des personnes susceptibles de vous aider à en sortir.
 
- Changer d'environnement professionnel
 
Le syndrome de l'épuisement par l'ennui provient bien souvent du milieu professionnel dans lequel on évolue. Si aucune des solutions décrites ci-dessus ne vous a permis d'améliorer votre situation, peut être devriez-vous trouver un nouveau mode de travail plus adapté à vos besoins. 
 
Pourquoi ne pas essayer le télétravail ou un emploi à mi-temps ?
 
Si vous ne pouvez modifier significativement vos conditions de travail alors changez d'employeur ou pensez à une éventuelle reconversion professionnelle.
 
Le Bore-out c'est donc tout le contraire du Burn-out, néanmoins les effets sur les personnes touchées sont de la même teneur, le problème ici étant le silence et la honte engendrés par l'ennui au travail.

Contredisant l’idée que travail et vie privée sont des sphères séparées et autonomes, ce syndrome a des répercussions sur la sphère familiale et plus généralement sociale. Ne négligez donc pas les facteurs de risque favorisant l'épuisement professionnel sous la forme du burn ou du bore-out. 

Image, Arrizky Magetsari, Flickr