Accueil>Actualité

Actualité

Toutes les actualités
Les robots vont-ils prendre notre place en entreprise ?

Les robots vont-ils prendre notre place en entreprise ?

26/03/2014

Depuis quelques années déjà, on parle de robotisation et ce ne sont pas que des paroles... A l'avenir, les robots feront partie intégrante des entreprises, et pourront occuper des postes plutôt surprenants. Sommes-nous prêts ? Quelles seront les conséquences sur l'emploi ?

Les chauffeurs routiers ou conducteurs de bus pourraient bien être des robots dans les années à venir. Cela semble incroyable et pourtant, c'est sérieux.

Des chercheurs américains ont dernièrement effectué une étude sur ces métiers qui pourraient être robotisés dans le futur. 702 métiers ont été analysés afin d'en faire ressortir les probabilités de robotisation.
Les résultats sont étonnants : de nombreux métiers de logistique vont être remplacés. Pourtant, cela fait quelques années que des voitures sans chauffeur sont à l'étude et que l'on annonce leur lancement sur le marché (comme la Google Car par exemple, une voiture à pilotage automatique grâce aux satellites)


Les emplois de recherche et d'analyse de données, avec l'essor du Big data, pourront également être remplacés, certains le sont déjà aujourd'hui : des logiciels et algorithmes permettent d'analyser des milliers de données avec une efficacité et une rapidité hors norme.


Ce ne sont pas les uniques secteurs avec une probabilité d'automatisation, de nombreux métiers pourront ainsi être robotisés. Dans la banque, les gestionnaires de crédit pourraient être remplacés par un algorithme qui déterminerait lui-même la solvabilité des emprunteurs.
En vente, l'automatisation est déjà présente depuis quelques années : les hôtesses de caisse étant remplacées petit à petit par des caisses automatiques.

Au total, les chercheurs estiment qu'aux États-Unis, près de la moitié des emplois (47%) pourrait être supprimés en faveur des robots d'ici 10 à 20 ans... En France, la proportion serait moindre : un tiers des emplois seraient supprimés d'ici 20 ans.

Cependant, certains métiers et secteurs seront épargnés :
- La médecine : chirurgien, psychologue etc...
- L'éducation
- Les métiers artistiques : chorégraphe, styliste etc...

Difficile à croire, et pourtant, il semblerait que les avancées technologiques ainsi que le coût de la main d'œuvre initient le processus plus rapidement que prévu...