Accueil>Actualité

Actualité

Toutes les actualités
ON AIME : Le système de l'holacratie

ON AIME : Le système de l'holacratie

02/05/2018

Comme vous le savez, nous sommes friands des tendances managériales qui fonctionnent à merveille et qui permettent d’être efficace et efficient dans nos jobs !
En plus, si ces tendances sont en phase avec l’entreprise libérée + le bien être en entreprise = génial, nous sommes conquis.


C’est pourquoi, en ce mois de mai, on fait ce qui nous plait. Ce qui nous plaît cette fois c’est de vous partager de l’infos sur un modèle d’organisation qui fait écho chez nous en ce moment :  l’Holacratie.

Qu’est ce que l’holacratie ?
C’est un système organisationnel basé sur l’intelligence collective, alternative et contraire au système pyramidal, plus classique. L’idée est de s’affranchir de toutes les strates hiérarchiques et de donner plus d’agilité aux équipes pour mettre l’humain au coeur de l’organisation. 
L’entreprise  se définit par une raison d’être qui guide chaque collaborateur au quotidien.
Chacun des collaborateurs est autonome et responsable d’un ou plusieurs rôles choisis en fonction de ses appétences. 
La première entreprise à mettre en pratique ce concept est Ternary Software en 2001. Plusieurs entreprises françaises ont pris le partie de l’holacratie : Danone, Castorama, Biocoop et d’autres sont revenues en arrière comme Zappos.

D’où vient ce concept ?
Le terme “holacratie” vient du grec holons “ολον” qui signifie le “tout”. Ce qui représente des entités autonomes et indépendantes qui sont liées à une entité supérieure dont elles font partie. 
Si vous êtes dans une quête perpétuelle d’efficacité et de valeur ajoutée alors vous avez tout intérêt à poursuivre la lecture de cet article. Hormis le côté philosophique, l’Holacratie un mécanisme de gouvernance basé sur l’agilité. C’est d’ailleurs un éditeur de logiciel américain, Bryan Robertson, qui théorise le concept au début du XXIème siècle.

Comment appliquer le système de l’holacratie à son organisation ?
Pour que la magie opère, plusieurs astuces sont à mettre en pratique au sein de votre organisation. Avant toute chose, c’est aux dirigeants de prendre la décision de ce fameux “lâcher prise” qui leurs enlèvera le pouvoir souverain dont ils ont l’habitude depuis toujours.
Parce que, une fois dans l’holacratie, le pouvoir individuel n’est plus ! C’est le collectif qui prime.

L’idée est de donner une raison d’être à votre entreprise qui guidera, pas à pas vos décisions. Suite à ce choix, des règles du jeux devront être instaurées pour assurer le bon fonctionnement de l’holacratie. Ces fameuses règles sont plus communément appelées : constitution.

La constitution représente votre bible ultime : elle doit être connue et adhérée par TOUS.
N’oublions pas que le but de l’Holacratie est de sortir de la bureaucratie ! Pour cela, chaque collaborateur possède un ou plusieurs rôles dans l’entreprise. Exit des fiches de postes et des appellations classiques, c’est le moment d’être créatif :). 
Du coup, la raison d’être de l’entreprise nécessite des rôles bien spécifiques pour assurer son bon fonctionnement. Chacun des collaborateurs choisit ses rôles par appétences. Pour que les collaborateurs ne se marchent pas sur les pieds, il est primordial que les rôles soient clairement identifiés. J’insiste sur le sujet parce que ce facteur est important. 

L’organisation ne se découpe pas par business units, par métier ou services dédiés mais en cercle. Un cercle est autonome et possède un objectif. Chaque collaborateur travaille pour un ou plusieurs cercles en fonction de ses rôles. 

Pour s’autogérer, il existe 3 outils indispensables au bon fonctionnement : L’expression des tensions, la réunion de triage et la réunion de gouvernance.
L'intérêt de l’Holacratie est de prendre conscience que l’entreprise devient un être à part entière, souple et simple à faire évoluer.

La mise en place d’un système holacratique dans votre entreprise est un grand pas en avant en terme de libération d’entreprise. Avant ça, vous pouvez passer par plusieurs étapes pour préparer vos équipes au changement d’organisation. Un système holacratique prend du temps à mettre en place et nécessite une conduite de changement sur une durée de quelques mois à prévoir :)

Pour terminer, je vous propose un petit glossaire dédié au jargon de ce concept organisationnel déroutant.

Raison d’être de l’entreprise : ce pourquoi elle existe, son ambition.
Constitution : règles du jeux de la vie dans l’entreprise. Chacun doit les connaître, y adhérer et s’y référer régulièrement.
Rôle : c’est la mission que le collaborateur prend en fonction de ses compétences et de ses expertises. Un collaborateur peut avoir plusieurs rôles.
Cercle : projet ou enjeux pour lequel se réunissent plusieurs collaborateurs dans le but d’atteindre un objectif.
Tensions : enjeux ou freins, identifiés par le collaborateurs qui l'empêche d’exercer son rôle.  
Collaborateur responsable : chaque collaborateur est autonome dans la gestion de ses actions et ses missions. Il exprime librement ses tensions.
Réunion de gouvernance : a pour but d’optimiser continuellement  l’organisation. Elle est composée d’au moins un membre de chaque groupe. Elle est animée par un facilitateur.
Réunion de triage : opérationnelle, c’est un moment dans lequel chaque collaborateur peut partager et débloquer les tensions. Tous les cercles peuvent y être conviés. Si le problème n’est pas résolu en réunion de triage, il sera traité en réunion de gouvernance.