10 février 2016 0 commentaire

Les “nudges“ : qu’est ce que c’est ?

Les “nudges“ : qu’est ce que c’est ?

Les nudges sont tout simplement les petites astuces qui permettent de faire évoluer positivement et efficacement les comportements sans pour autant imposer des contraintes aux individus.

Au delà de la thématique environnementale, un nudge, littéralement "coup de pouce" en français, définit une méthode douce pour inspirer la bonne décision. Le concept de nudge, a été mis en lumière par Richard Thaler et cass R Sunstein, respectivement économiste à l'université de Chicago et professeur à l'université de droit de Harvard. Tous deux sont co-auteurs du livre : " Nudge: Improving Decisions about Health, Wealth, and Happiness", sorti en 2008 et devenu par la suite une référence sur le sujet.

Les auteurs définissent les nudges comme (accrochez-vous) : "Une approche philosophique de la gouvernance, publique ou privée, qui vise à aider les hommes à prendre des décisions qui améliorent leur vie sans attenter à la liberté des autres".

L'objectif des nudges est donc bien d'orienter les individus pour qu'ils agissent dans leur propre intérêt que ce soit en matière d'écologie, de santé et d'éducation sans pour autant leur imposer de contraintes et autres interdictions.

De façon plus concrète, voici un exemple de nudge : 

L'un des nudges les plus connus consiste à graver une mouche au centre d'un urinoir. La mouche faisant office de "cible", cette petite action permet aux hommes de mieux viser et donc de réduire de 80% le risque de "débordements", d'où une économie non négligeable de frais de nettoyage. Un nudge c'est ça.


Ci-dessus la fameuse mouche gravée dans l'urinoir.

Encore peu connus en France, les nudges sont pourtant déjà bien présents à l'étranger et notamment dans les pays anglo-saxons. Barack Obama himself a embauché en 2009 Cass Sunstein a la tête de sa "Nudge Squad". De son côté, Richard Thaler a lui aussi trouvé preneur en la personne de David Cameron, le Premier Ministre anglais a créé en 2010 une "Nudge Unit".

Deux raisons peuvent expliquer le succès rencontré par les nudges : leur efficacité et forcément la réduction des coûts. 

Et justement, en parlant de coûts, les nudges jouent beaucoup sur l'aversion des gens pour la perte, par exemple : Ne pas dire "En débranchant vos appareils électroniques après utilisation, vous gagnerez jusqu'à 100 euros par mois."  mais "Si vous n'éteignez pas vos appareils électroniques après utilisation, vous perdrez jusqu'à 100 euros par mois."

Outre l'argument financier, les nudges peuvent aussi s'appuyer sur la norme sociale. C'est à dire que nos choix sont souvent influencés par notre entourage : nos amis, collègues, voisins, etc.

En Californie, dans la petite ville de La Verne, une note a été placée sur la porte de 120 maisons dans le but d'informer du nombre de participants au recyclage des ordures ainsi que de la quantité recyclée dans la commune. Le constat est sans appel, une augmentation directe de 19% du taux de recyclage dans la ville !

En résumé, les nudges font appel a de nombreux traits de notre comportement avec comme règle première de proposer des mesures adaptées en fonction de chacun tout en laissant les individus libres de choisir. Pour qu'un nudge soit une réussite, il faut : comprendre les points qui bloquent l'adoption du comportement voulu, identifier le bon levier et enfin trouver la solution pour l'actionner.



Ajouter votre commentaire
Aucun commentaire sur cet article pour le moment.