Comment bien intégrer un nouveau collaborateur ?

Vous venez de recruter un nouveau collaborateur et vous ne savez pas comment proposer un parcours d’intégration pertinent et fidélisant ? 

Chacune des étapes d’intégration au sein de votre équipe sont importantes : partez sur une bonne base, tout en lui permettant d’être opérationnel au plus vite.

 

Comment bien intégrer un nouveau collaborateur ?

Alors quelles sont les étapes clés pour une intégration réussie ? 

Très bonne question, qu’est-ce qu’un parcours d’intégration ? Le parcours d’intégration fait suite au processus de recrutement : le candidat doit retrouver ce qui l’a attiré dans cette entreprise, et dans les promesses faites par l’employeur. Pour cela, il existe plusieurs outils :

  • Onboarding, ou le processus d’intégration d’un nouveau salarié ;
  • Période d’adaptation, soit la période nécessaire au salarié pour devenir suffisamment autonome. Bien qu’elle soit généralement de 2 à 3 mois, elle peut durer plus ou moins longtemps en fonction du poste.
  • Période d’essai, période où le contrat n’est pas encore définitif, et pendant laquelle le salarié s’assure que les missions lui conviennent, et où l’employeur évalue les capacités du salarié à occuper ce poste.

Il est important de noter que ces trois étapes sont inhérentes l’une à l’autre : un onboarding efficace et pertinent réduira la période d’adaptation, et permettra donc d’augmenter les chances de valider la période d’essai. De plus, une validation de période d’essai est synonyme de recrutement réussi. 

Comment préparer un parcours d’intégration ?

Il y a 3 cycles dans un parcours d’intégration

  • Avant l’arrivée du nouveau salarié 

Il faut informer en amont l’ensemble de vos collaborateurs de la nouvelle. Surtout l’équipe dans laquelle il sera intégré. 

Un mail par le manager avec une petite présentation du nom, poste et les grandes lignes sur ses missions est un plus pour assimiler la nouvelle de la part de tous les collaborateurs. 

Le jour J, le collaborateur doit ressentir qu’il est attendu par l’entreprise. Anticiper les fournitures : ordinateur, téléphone, code d’accès, badge… ainsi que le programme de la première semaine.

  • Le Jour J 

Le manager ou l’un de ses futurs collègues doit être présent pour l’accueillir.  Le plus important pour cette première journée est qu’il se sente accompagné. 

Vous pouvez lui préparer un livret d’accueil matériel ou dématérialisé avec des explications sur la stratégie de l’entreprise, sur son poste, une rubrique logiciel… 

Faite lui visiter les locaux avec une présentation des services et des noms des différents collaborateurs. Cette action permet un premier contact avec l’ensemble de l’entreprise. 

Dans certaines entreprises, il y a la culture du “parrain/marraine d’intégration” pour l’accompagner, mais surtout lui permettre d’échanger avec une personne de façons moins formelle. 

Et si l’emploi du temps des collaborateurs le permet, organisez un petit déjeuner ou un déjeuner. 

 

Pourquoi autant d’effort dans l’intégration d’un nouveau collaborateur ? 

20%  des collaborateurs envisagent de quitter leur entreprise dès le premier jour, on estime donc qu’il est indispensable et stratégique de faire cette étape d’intégration.  

Le recrutement est une démarche qui demande du temps et de l’investissement pour les entreprises. Il est d’autant plus crucial d’y faire attention.  

 Une intégration réussie permet :

  • Un développement plus rapide du sentiment d’appartenance,
  • Une meilleure compréhension de la culture d’entreprise, 
  • Une Adhésion plus rapide aux valeurs de l’entreprise, 
  • Une fidélisation du nouveau collaborateur,
  • Baisse du taux de turnover dans votre entreprise 

 

Comment accompagner et intégrer un nouveau collaborateur pendant ces premiers mois ? 

Inscrirez votre collaborateur à des formations d’intégration, cela lui permettra de se familiariser avec les outils informatiques, les logiciels, et aussi de connaître le groupe et l’entreprise plus en détail. 

Organisez-lui des rencontres régulières avec le salarié pour mesurer sa progression au sein du groupe.  

Durant les 2 à 3 premiers mois, laissez la parole à votre nouvelle recrue. Vous pouvez utiliser un rapport d’étonnement : pour qu’il y indique des éléments positifs, un dysfonctionnement qu’il a remarqué sur son poste ou dans un logiciel, c’est aussi le moment des suggestions ou des axes d’amélioration.  

Alors, prêt à accueillir vos nouveaux collaborateurs ?

Sabine Lataillade

icon

Comment rédiger une bonne fiche de poste ?

Que ce soit pour du recrutement, des mobilités internes, des besoins de formation, la fiche de poste est un incontournable pour piloter les ressources humaines d’une entreprise. Il s’agit d’un d...

Lire la suite
icon

Le bien-être du dirigeant

Le bien-être du dirigeant, qui s’en fout ? Nous lisons des milliers d’articles sur le bien-être, la santé au travail, l’équilibre professionnel / personnel des collaborateurs mais très peu sur les ...

Lire la suite
icon

Les astuces pour réussir une fusion d’entreprise

La fusion de deux entreprises demande une stratégie de conduite de changement bien préparée et un coaching permanent des collaborateurs et des managers. Deux entreprises fusionnent pour des raisons...

Lire la suite