Le magasin est l'avenir du retail !

Je vous propose de vivre une expérience surprenante samedi prochain. En cette période de soldes, allez faire une séance de shopping dans une rue piétonne du centre ville dans la ville dans laquelle vous vivez ou dans le centre commercial le plus proche de chez vous. Regardez autour de vous et admirez l’effervescence du commerce en ébullition : Un dynamisme fulgurant dans les galeries marchandes, des magasins bondées, de l’argent qui coule à flot ! Une énergie ultra positive pour les retailers qui vivent un grand moment de leur année.  Alors oui, je vous l’annonce avec conviction ! Le MAGASIN est l’avenir du retail.

Le magasin est l

Les magasins sont l’avenir du retail

Quel est le métier intrinsèque d’un retailer ?

C’est le commerce B to C, sur un site physique avec une gamme de produit, une équipe de vente experte et un marketing produit associé. Dans n’importe quelle grande ville de France et du monde d’ailleurs, nous retrouvons des magasins. De plus en plus regroupés dans des “Mall” qui ouvrent à une expérience qui va au delà du simple fait de faire ses courses : partager un moment en famille, entre amis ou seul. Ces espaces proposent tous types de magasin, en fonction de vos envies, des lieux de restaurations, des lieux pour prendre soin de soi, des espaces cultuels, des activités ludiques et sportives. On peut même y retrouver des aquariums (Bangkok) ou une piste de ski (Dubaï). Ces lieux de vie sont également bondés puisqu’on peut faire des kilomètres, via n’importe quel moyen de transport, pour faire du shopping. Qu’on se le dise, les magasins ne sont pas morts, bien au contraire, ils prennent de plus en plus d’ampleur. Pensez à la plus belle avenue du monde, que peut-on y faire principalement ? Saviez-vous que 78% des millenials font toujours leurs achat en magasin ? Les parents aussi ont tendance a emmené leurs enfants en magasins afin d’essayer les vêtements et chaussures, croissance régulière oblige … Tout ça pour vous dire : dédramatisons la digitalisation du commerce et la présence massive des pure players. D’ailleurs, LE plus important souhaite aussi ouvrir son magasin bientôt.

La data, au service de l’avenir du retail. Oui mais pas que …

Besoin de se réinventer

Oui, bien-sûr que la digitalisation du monde économique impacte le retail et pour cause nous entendons parler de la data à toutes les sauces. La data qui serait à l’origine de tous les enjeux actuels. Ce qui pose réellement souci, et appelons un chat un chat, ce sont les business models des retailers. Ceux-ci ont besoin d’évoluer, d’innover, de faire un pivot pour rester dans le jeu. Connaissez-vous la citation du philosophe Schopenhauer : “Toute vérité franchit 3 étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme comme ayant toujours été une évidence.” Cette citation invite les retailers à se réinventer. Elle invite aussi et surtout à repenser le concept même du magasin. 

L’exemple de DCM Jennyfer

De nombreuses marques l’ont bien compris. Prenons par exemple, la marque de prêt-à-porter Jennyfer qui a vécu quelques péripéties ces dernières années et qui a su se relever fièrement. D’ailleurs le nom de marque a évolué : DCM Jennyfer. Son C.E.O est venu lui-même en témoigner, à la 1er soirée du Retail Crew, le 17/12 dernier. Le business model a évolué avec un repositionnement de la marque, le nom a évolué, la stratégie de communication aussi. Beaucoup plus proche de la cible : avec des collaborations avec des influenceurs. Des collections en éditions limités avec des licences adaptées à la cible, des actions commerciales en magasins et sur le web également. Un nouveau design en magasin, travaillé avec une architecte experte, Laura Chavy. Enfin, un travail sur la data. Oui la fameuse data qui reste un moyen de s’adapter, j’insiste gardons le en tête. DCM Jennyfer développe avec Jean-Bernard DELLA CHIESA, CEO de TO Infinity, une application qui simplifie l’accès aux données importantes et pertinentes de l’entreprise, dont l’accès est disponible facilement et à tous les métiers. Du CEO au Vendeur en boutique. 

Soft skills et formation pour les équipes en magasin : le combo gagnant !

Les profils des équipes en magasin ont également évolué. Maintenant les clients sont en attente d’expertise sur les produits qu’ils achètent. Ils viennent en magasin pour avoir des conseils, pour avoir des informations sur la provenance des produits, sur la transparence des processus de fabrication. L’acte d’achat en boutique et différent de celui en ligne et de ce fait, le profil du vendeur a évolué en fonction des attentes et des besoins des clients. Les équipes de vente sont de plus en plus polyvalentes. Ce sont des experts du commerce, des experts du produit et de fins connaisseurs de leur cible. Ils sont également facilitateurs pour créer du lien avec le client et travailler ainsi la fidélisation. 

“73% des consommateurs recherchent le contact humain dans l’achat.” Nous sommes tous déjà retournés acheter en magasin, suite à la compétence de l’équipe de vente. Nous avons tous des boutiques de prédilection, parce que nous apprécions l’état d’esprit et les conseils avisés du vendeur en question. Les équipes de vente développent de nombreuses soft skills. C’est devenu le nerf de la guerre d’un bon recrutement. La compétence technique s’apprend alors que les savoir-être sont liés à la personnalité du profil en question. 

Au fait, le RETAIL CREW, c’est quoi ?

C’est le regroupement de 4 entreprises : To Infinity, La Playlist, Les ateliers AU/AV et RH Performances. 4 métiers différents : analyse de la data, marketing sensoriel, architecte magasin, recruteur et formateur. Tous experts du retail. Tous sont convaincus que le business model du retail doit se réinventer. Leur action : proposer, tous les trimestres, un événement qui met les pieds dans le plat autour d’un sujet pour bousculer les idées préconçues. Pour casser les codes actuels. Pour sensibiliser les retailers à se réinventer.

See You

 

Source