4 astuces pour traiter une objection

Tout au long de votre de votre carrière vous serez amenés à recevoir de nombreuses objections.

Mais au fait, c’est quoi une objection ? D’après le dictionnaire, une objection c’est “un argument pour réfuter”.

Une objection mal gérée peut faire d’une discussion un véritable casse tête. A contrario une objection bien gérée peut vous aider à convaincre votre interlocuteur et donc de trouver un terrain d’entente. Personne ne veut s’enliser dans un débat sans issus, chronophage et inutile.

Alors si vous voulez apprendre à traiter une objection afin de gagner du temps, et de convaincre votre interlocuteur, voici 4 astuces qui vous aideront

4 astuces pour traiter une objection

Astuce n°1 pour traiter une objection : savoir l’accueillir

Accueillir l’objection est la première chose à faire pour instaurer un dialogue constructif avec son interlocuteur. Son objection est peut être justifiée, alors acceptez là. Votre interlocuteur vous sera implicitement redevable pour avoir considéré son objection, et le dialogue sera plus serein. Lorsque ce lien de reconnaissance est établi, votre interlocuteur comprendra que vous désirez réellement le comprendre, et trouver une solution. Il faut se mettre en tête que chaque objection est une éventuelle opportunité de convaincre.

Astuce n°2 pour traiter une objection : poser les bonnes questions

Poser des questions permet de creuser le fond de son objection afin d’y découvrir ce qui s’y cache derrière. Le questionnement peut vous aider de cerner le problème, et bien cerner le problème c’est le début de la solution. De plus, poser des questions à votre interlocuteur prouve que vous vous intéressez à son propos, et que vous aimeriez échanger à ce propos. Notre recommandation est de poser plusieurs questions, mais certains interlocuteurs sont plus bavards, ainsi vous n’aurez pas besoin d’en poser énormément.

Astuce nº3 pour traiter une objection : Trouvez le terrain d’entente

Les rapports sociaux reposent sur les terrains d’entente, le juste milieu entre deux partis. Soyons francs, vous ne pourrez pas rallier votre interlocuteur à votre cause, à tous les coups. À certains moments vous devez couper la poire en deux. Il est préférable de faire preuve de justesse, de prendre en compte l’objection de l’interlocuteur et d’y remédier en trouvant un terrain d’entente. Prenons par exemple une négociation commerciale : Votre client veut négocier un prix plus bas que ce que vous proposez, selon lui vous êtes trop chers. Alors pour ne pas perdre votre client par manque d’agilité, proposez-lui une option offerte ou encore un rabais qui ne vous enlèvera pas votre plus-value. En coupant la poire en deux, vous gagnerez plus de clients que vous n’en perdrez.

Astuce n°4 pour traiter une objection : Clarifier la situation

N’avez-vous jamais vécu un quiproquo ? Nous imaginions que si… C’est une situation assez gênante vous le savez. Pour éviter ce genre de situation, il est important de clarifier la situation ce qui a été dit et les solutions trouvées pour être sûr que vous êtes sur la même longueur d’onde. Vous avez tout à gagner en le faisant. Vous évitez l’incompréhension, et/ou la déception de l’un de vos clients. Pour résumer, pour traiter une objection vous devez l’accueillir, la questionner, proposer une solution, et clarifier le tout. A présent vous savez tout à propos du traitement des objections.

Retrouvez tous nos prochains lives trainings pour vous former à distance

See you