Panic Hiring : 4 solutions pour éviter de recruter dans l’urgence

Jeanne, la directrice marketing, quitte votre entreprise. Pourtant son poste est indispensable : c’est elle qui permet aux équipes commerciales de faire du business et de faire décoller le CA de la boîte. Finalement, sans elle, tout est dépeuplé.

Votre premier réflexe en tant que RH ou membre de l’équipe ? Recruter quelqu’un pour la remplacer dans les plus brefs délais. L’absence de Jeanne ne doit même pas se faire ressentir ! Vous devez vous délaisser de la pression et du stress de son absence au plus vite. Vous allez même jusqu’à raccourcir les processus… Mauvaise idée.

Panic Hiring : 4 solutions pour éviter de recruter dans l’urgence

Qu’est ce que le Panic Hiring ?

Panic Hiring signifie en français “Recrutement dans la panique”. Il définit un phénomène très commun auquel font face les recruteurs : celui de recruter dans l’urgence et de précipiter le processus de recrutement.

La Panic Hiring est aujourd’hui très répandu dans les entreprises qui perdent des talents qui occupaient des profils stratégiques. Une période complexe pour les entreprises et les recruteurs qui ne réagissent pas toujours de la meilleure des façons… Les recruteurs perdent leurs moyens et adoptent une vision court-termiste : celle de recruter vite mais souvent mal.

Même si les Français restent en moyenne 11 ans auprès du même employeur et se situent parmi les plus fidèles en Europe selon des statistiques de l’OCDE, la fuite des talents et le quiet quitting accentuent le concept : aujourd’hui, les salariés sont très volatiles et ne font plus carrière dans la même entreprise autant de temps qu’avant. Ils sont moins engagés et ne sont plus autant attachés à leurs entreprises.

Ils n’hésitent donc plus à quitter leur entreprise lorsqu’une meilleure offre se présente à eux, et ce peu importe leurs responsabilités, ce qui amène les entreprises à se retrouver dans des situations d’urgence pour remplacer leurs anciens talents…

La courbe du marché du travail vient aussi renforcer ce phénomène : il y a aujourd’hui plus d’offres d’emploi proposées par les entreprises que de demandeurs d’emploi. Les entreprises se jettent parfois sur le premier venu car elles ont conscience de la difficulté à recruter…

Pour éviter de succomber à l’urgence, faites appel à notre cabinet de recrutement !

Le Panic Hiring se caractérise donc par plusieurs choses :

  • Un profil clé et stratégique quitte l’entreprise et il faut le remplacer au plus vite.
  • Le profil, les compétences et les missions sont mal comprises par les équipes qui recrutent puisque elles sont définies dans l’urgence : on ne sait pas vraiment exactement qui on doit recruter.
  • Le processus de recrutement se voit raccourci voire bâclé pour accélérer l’embauche : moins d’entretiens, moins d’échanges, des propositions précipitées.
  • La prise de poste doit se faire rapidement et dans l’urgence.
  • L’onboarding est quasi inexistant puisqu’il faut assurer l’opérationnalité du talent dès son arrivée.

Vous l’aurez compris, c’est un phénomène bien ancré dans le monde du recrutement… Et il fait des ravages !

 

Pourquoi le Panic Hiring pose problème ?

Il donne une mauvaise impression en interne

Vos employés ne sont pas aveugles : ils voient les équipes paniquer à l’idée de voir partir ce talent qui occupait un job si stratégique…

Vous voir paniquer peut se répercuter sur leur mindset et leur faire se poser des questions. Premièrement, ils peuvent avoir l’impression que vous ne leur faites pas confiance pour assurer une bonne passation et reprendre la barre pend

Une fois l’embauche précipitée réalisée, vos équipes peuvent être démotivées et douter de votre capacité à comprendre leurs réels besoins. En recrutant un mauvais profil dans l’urgence, vous ne leur rendez pas service et vous accentuez leurs craintes vis-à-vis du futur !

Le moral de l’équipe peut en prendre un coup et cela peut également entraver la collaboration et la cohésion au sein de l’entreprise.

Il oblige à négliger certains aspects du processus pourtant primordiales

En embauchant dans l’urgence, il est facile de passer rapidement sur des aspects importants du processus de recrutement tels que :

  • La définition des soft skills et hard skills requis, du profil et des missions.
  • Les entretiens et les évaluations.
  • Les prises de références.
  • Les temps de réflexion et les échanges avec les équipes.
  • L’onboarding.

Cela peut conduire à des décisions précipitées et impertinentes. La qualité de vos recrutements en prend un coup et vous pouvez être quasi sûr de vous tromper sur le profil qui rejoindra votre équipe. L’absence d’un processus de recrutement complet peut également entraîner des erreurs susceptibles de coûter cher à l’entreprise à long terme : départ précipité du nouveau talent, manque de formations et de savoir-faire…

Besoin d’aide pour faire performer votre processus de recrutement ? Faites appel à notre cabinet de recrutement !

Je recrute avec RH Performances

Il fait gagner du temps mais il fait perdre de l’argent

Mis à part vous donner l’impression de gagner du temps, recruter dans l’urgence n’a rien de bon pour les finances de votre entreprise.

En raccourcissant vos processus et en ne prenant pas le temps d’évaluer réellement vos candidats, vous prenez le risque de vous tromper dans vos recrutements et ainsi de faire des erreurs de casting.

Et les erreurs de casting coûtent chères ! Plusieurs sites estiment qu’elles peuvent coûter entre 30 000 et 150 000 euros !

Alors oui, le temps c’est de l’argent… Mais un temps mal dépensé peut vous coûter très cher !
Il ne rassure pas les candidats
Le saviez-vous ?

Les candidats sont rassurés par les processus de recrutement complet, structuré et organisé. En bâclant les étapes, vous ne leur inspirez pas confiance : “Pourquoi si peu d’entretiens ?”, “Déjà ? Une proposition ? Je n’ai même pas vu le-la CEO !”, “Comment ont-il pu prendre une décision en si peu de temps ? J’étais le seul ?”…

Ils ont forcément l’impression que vous leur cachez quelque chose… Car une entreprise où il fait bon vivre et qui se porte bien n’est pas une entreprise qui embauche à tout prix : bien au contraire !

De plus, cette période d’urgence et de stress est souvent suivi d’un onboarding bâclé : on souhaite que le profil soit opérationnel au plus vite au détriment de sa bonne intégration et de sa formation interne ! Un facteur aggravant le risque de voir le talent s’enfuir aussi vite qu’il n’est arrivé…

Pour approfondir le sujet, lisez notre article sur l’importance de l’expérience candidat en recrutement !

 

Quelles sont les 4 solutions pour contrer le Panic Hiring ?

Il est important de ne pas se faire devancer par la panique et d’adopter une stratégie efficace pour minimiser les risques du Panic Hiring. Explorons les quatre meilleures solutions pour le contrer et assurer une transition en douceur !

panic hiring

1. Anticipez le départ et assurez une passation efficace

Pour limiter le stress et la panique, il est judicieux de mettre en place une passation efficace. 

Pour cela, identifiez les employés clés, les soft skills et les hard skills nécessaires pour assurer un transfert des sujets efficace. Ainsi, vous pourrez donner des responsabilités aux employés restants : vous montrez que vous leur faites confiance et ils gagnent en responsabilité.

Cette approche proactive réduira la pression de trouver un remplaçant dans l’urgence, tout en assurant la continuité des missions.

 

2. Élaborez une stratégie de recrutement rythmée et performante

Pour éviter la panique lors d’un recrutement urgent, il est essentiel d’avoir une stratégie de recrutement bien établie. Cela vous permettra de recruter rapidement et efficacement sans compromettre la qualité des compétences des candidats sélectionnés.

Avant de lancer les premières étapes du recrutement, prenez le temps de définir clairement les exigences et les compétences nécessaires pour le poste à pourvoir. Établissez une fiche de poste détaillé en mentionnant les tâches, les responsabilités et les qualifications requises. Cela vous aidera à attirer les candidats les plus pertinents et à évaluer leur adéquation avec le poste.

Pour y parvenir efficacement et rapidement, travaillez sur la rédaction de la fiche de poste avec les membres de l’équipe qui avait l’habitude de travailler avec l’employé sortant. Ils auront une meilleure visibilité sur les compétences indispensables du poste mais aussi la manière de les évaluer !

Prenez le temps qu’il faut pour prendre des décisions et échangez régulièrement avec votre équipe sur les différents profils rencontrés.

 

3. Communiquez en interne pour favoriser la cooptation

La cooptation est un excellent moyen de contrer les effets néfastes du phénomène.

Si vous communiquez de manière claire et précise avec vos employés sur l’urgence du poste à pourvoir et les compétences requises, vos collaborateurs seront susceptibles de sentir impliqués dans le recrutement en recommandant activement des personnes qu’ils connaissent pour le poste à pourvoir. 

Non seulement la cooptation permet de trouver des candidats de confiance, mais elle renforce également le sentiment de communauté au sein de l’entreprise. 

Vous pouvez aussi encourager la cooptation en offrant des primes, des jours de congé supplémentaires ou même de récompenses symboliques !

 

4. Faites appel à un cabinet de recrutement

Lorsque l’urgence se présente comme seule option et que la situation devient trop complexe à gérer en interne, il est judicieux de faire appel à un cabinet de recrutement. 

Un cabinet executive search possède l’expertise et les ressources nécessaires pour effectuer un recrutement rapide et de qualité : 

  • Il bénéficie d’un vivier de candidats qualifiés.
  • Les consultants en recrutement sont experts de votre secteur d’activité et connaissent les tendances du marché.
  • Ils ont aussi la capacité à identifier rapidement les compétences des candidats en entretien.
  • Les chefs de projet recrutement pratiquent la chasse de tête, vous permettant de rencontrer des profils déjà en poste et qui n’étaient de base pas à l’écoute.
  • Les experts des cabinets sont proactifs et ont l’habitude des délais courts.

En conclusion, un recrutement fait dans l’urgence peut entraîner des conséquences néfastes pour une entreprise. Cependant, en anticipant les départs, en établissant une stratégie de recrutement solide, en favorisant la cooptation et en faisant appel à un cabinet de recrutement, vous pouvez minimiser les risques et garantir une transition harmonieuse !

Je recrute avec RH Performances

icon

Le recrutement de l’aspect juridique à la conduite de l’entretien

Vous êtes à Toulouse ou à côté ? Ça tombe bien !

Lire la suite
icon

Les indicateurs de performance RH

Les indicateurs de performance ou KPI (Key Performance Indicator) sont des mesures qui permettent de réaliser le pilotage et le suivi de la progression d’une équipe ou d’une organisation. Ces indic...

Lire la suite
icon

Le diagnostic RH en 6 solutions

Face au contexte d’incertitude actuel, les TPE / PME ont besoin d’accompagnement poussé en matière de gestion des ressources humaines. Surtout sur les problématiques liées à la réorganisation de tr...

Lire la suite