Découvrez quel est votre style de leadership et comment l’adapter !

Le renforcement du leadership chez les managers et et chez les dirigeants est devenu un vrai sujet en entreprise. En effet, lorsque des collaborateurs sont dirigés par des personnes avec un fort leadership, ils sont plus investis, plus engagés, plus motivés. La preuve en chiffres : aujourd’hui, 83 % des entreprises déclarent qu’il est important de promouvoir le leadership à tous les niveaux ! *

Cependant, il existe plusieurs types de leadership et chaque leader dispose de son propre style. Dans cet article, découvrez les 4 styles de leadership et découvrez comment adapter votre style de leadership à chaque collaborateur et chaque situation !

Découvrez quel est votre style de leadership et comment l’adapter !

Quels sont les 4 styles de leadership ?

style de leadership

Le leader autoritaire.

Le plus exigeant !

Le leader autoritaire est un leader qui prend des décisions seul et qui aime le contrôle. Il n’hésite pas à donner des directives claires et précises à ses collaborateurs. De manière générale, les membres de son équipe obéissent sans vraiment poser de questions. Ainsi il communique principalement de manière descendante, en donnant des instructions et des directives aux membres de l’équipe, plutôt qu’en favorisant un échange d’idées.

Le leader autoritaire a plusieurs points forts : 

  • Il prend des décisions efficaces et rapides.
  • Il donne des directives claires et précises.
  • Il garantit l’ordre et la structure au sein de son équipe.

 

Le leader participatif.

Le plus friendly !

Le leader participatif met l’accent sur la collaboration, l’implication des collaborateurs de son équipe et la prise de décision partagée. Ce leader permet aux membres de l’équipe de participer activement aux processus de prise de décisions, de résolution de problèmes et de développement stratégique. 

Le leadership participatif favorise l’inclusion et l’engagement collectif ! Plusieurs de ces qualités sont les suivantes : 

  • Il favorise l’engagement et la motivation de ses collaborateurs.
  • Son sens du partage favorise la créativité et l’innovation au sein de l’équipe.
  • Il renforce la cohésion de l’équipe et favorise la confiance mutuelle.

 

Le leader délégatif.

Le plus confiant !

Les leaders délégatifs n’hésitent jamais à confier des responsabilités aux membres de son équipe. Il encourage l’autonomie et la responsabilité de ses collaborateurs. Ses relations sont basées sur la confiance et la rigueur. 

Ce type de leadership permet à l’équipe de contribuer activement aux projets. Chaque collaborateur est encouragé à user de ses compétences individuelles pour atteindre les objectifs fixés !

Il a plusieurs qualités qui font de lui un leader idéal pour son entreprise :

  • Il délègue efficacement et rapidement : il connaît bien ses collaborateurs ce qui permet d’accroître la productivité.
  • Sa confiance lui permet d’encourager l’autonomie et le développement des membres de son équipe.
  • Il instaure un climat motivant pour son équipe car il sait valoriser chacun de ses membres et leurs compétences individuelles.

 

Le leader contrôlant

Le plus impartial !

Le leader contrôlant préfère prendre toutes les décisions importantes de manière autonome, sans consulter les membres de son équipe. Comme son nom l’indique, il cherche à contrôler chaque aspect du processus, de la planification à l’exécution !

Il a souvent du mal à déléguer des responsabilités, préférant tout faire lui-même.

Il cherche à minimiser les risques en gardant un contrôle constant sur les activités ce qui lui permet de protéger un maximum ses équipes de la critique !

Voici plusieurs de ses qualités : 

  • Il est capable de prendre des décisions rapidement, ce qui permet d’agir rapidement dans les situations d’urgence.
  • Avec un leader contrôlant, il n’y a pas de confusion quant à qui est responsable de quoi, car tout est supervisé de près par le leader. 
  • Il protège ses équipes en prenant la casquette de décisionnaire et est totalement responsable de tout ce qui se passe au sein de son équipe.
  • Le leader contrôlant minimise les erreurs en s’assurant que tout est fait selon sa vision.

Apprenez-en plus sur le management et leadership en lisant notre autre article sur le sujet !

 

Peut-on choisir son style de leadership ?

Comme pour tout, nous avons tous un style de leadership dominant, avec lequel on se sent plus à l’aise. Cependant, il est totalement possible de choisir son style de leadership en fonction du collaborateur que l’on a en face de nous ou en fonction de la situation que l’on vit avec son équipe.

Rester figé dans un style de leadership ou un autre est une erreur. Votre leadership doit donc s’adapter et évoluer pour être efficace et ainsi faire performer votre équipe !

Si vous souhaitez développer votre leadership dominant mais aussi explorer vos autres styles, nous vous invitions à découvrir notre formation sur le leadership “Réveillez le coach et le leader qui est en vous” en cliquant ici !

 

Comment bien choisir son style de leadership ?

Pour bien choisir son style de leadership, il faut bien identifier les diverses situations dans lesquelles vous vous trouvez et les préférences comportementales ainsi que les besoins de vos collaborateurs.

Les situations adaptées au leadership autoritaire

  • En situation d’urgence ou de crise.

Lorsqu’une situation nécessite une prise de décision rapide pour minimiser les dommages ou résoudre un problème critique, le leadership autoritaire peut être efficace pour mobiliser les bonnes ressources au bon moment et ainsi agir rapidement.

  • Pour accompagner des collaborateurs novices ou peu expérimentées.

Lorsque les membres d’une équipe manquent d’expérience ou de compétences spécifiques, le leader autoritaire peut fournir un cadre clair et structuré pour l’apprentissage et le développement.

  • Dans une structure ou l’environnement est très structuré ou dangereux.

Dans des entreprises où la sécurité, l’ordre et la structuration sont des obligations, le leader autoritaire peut aider à maintenir l’ordre et minimiser les risques.

Attention, le leadership autoritaire présente des limites. Son côté très descendant ne laisse pas la place à la responsabilisation et l’indépendance des collaborateurs ce qui peut les démotiver. Les collaborateurs ont peu de marge de manœuvre pour proposer de nouvelles idées. 

Veillez à bien adopter ce style de leadership dans les situations évoquées précédemment !

 

Les situations adaptées au leadership participatif

  • Lorsqu’il faut impulser l’innovation.

Lorsqu’une entreprise souhaite promouvoir l’innovation et la créativité, le leadership participatif peut être trèèèèès bénéfique. En encourageant les idées nouvelles et en offrant un environnement propice à la prise de risques, il favorise un climat d’innovation. Tout le monde peut apporter sa pierre à l’édifice !

  • Dans le cadre du développement des soft skills des équipes.

Le leadership participatif est également efficace lorsqu’il s’agit de développer les talents d’une équipe et de révéler le potentiel de chacun des collaborateurs. En impliquant activement les membres de l’équipe dans les prises de décisions, le leader participatif favorise leur apprentissage, leur autonomie et leur développement professionnel !

  • Pour favoriser la diversité.

En reconnaissant et en valorisant les différentes perspectives, le leader participatif encourage l’intégration et la collaboration entre les membres de son équipe voire même de l’entreprise !

Attention, le leadership participatif n’est cependant pas adapté en situation d’urgence et lorsque les décisions doivent être prises rapidement. Parfois, les opinions divergent et il est difficile pour le leader participatif de trouver un point d’entente entre ses collaborateurs.

De plus, lorsque les salariés d’une équipe ne possèdent pas une expertise suffisante ou des connaissances approfondies sur un sujet donné, le leadership participatif n’est pas efficace.

 

Découvrir la formation au leadership

 

Les situations adaptées au leadership délégatif

  • Sur des projets nécessitant des compétences variées.

Lorsqu’un projet nécessite l’expertise de différents domaines, le leader peut tirer parti des compétences individuelles de chacun pour atteindre les objectifs communs.

  • Si les équipes sont autonomes et responsables.

Si une équipe est constituée de membres compétents et autonomes, le leader libérera leur créativité et favorisera leur engagement.

  • Si la motivation et l’engagement des membres de l’équipe sont élevés.

Lorsque les membres de l’équipe sont motivés et engagés, ce type de leadership permet de capitaliser sur cette énergie pour obtenir des résultats exceptionnels.

Cependant, ce type de leadership peut présenter des failles. En confiant une certaine autorité aux membres de l’équipe, le leader délégatif peut perdre le contrôle total sur les décisions et les résultats. 

De plus, le leader doit être vigilant dans ses choix puisque une mauvaise sélection d’équipe peut entraver l’efficacité du leadership délégatif. Dans les projets où le contrôle est nécessaire, le leader délégatif peut compromettre la qualité et la cohérence des résultats.

 

Les situations adaptées au leadership contrôlant

  • Pour superviser des projets “technique”.

Dans le cadre de projets demandant une expertise technique approfondie, un leader contrôlant peut être essentiel pour s’assurer que toutes les tâches sont exécutées correctement, dans les délais impartis. De même, si le projet doit respecter certaines normes strictes (sanitaires, environnementales, juridiques…), prendre la casquette de leader contrôlant est essentiel !

  • Dans des situations d’urgence et critiques.

En situation d’urgence ou de crise, le leader contrôlant a la capacité à prendre des décisions rapides et efficaces, minimisant ainsi les risques et assurant la sécurité de ses collaborateurs qu’il protège en toute situation !

  • Si l’équipe est junior.

Une équipe composée de collaborateurs avec peu d’expérience a besoin d’un leader contrôlant. Ces collaborateurs ont besoin d’être accompagnés et tenus par la main. Un leader contrôlant peut leur fournir des directives claires et les guider dans leurs missions, assurant ainsi leur montée en compétences !

Attention : 

Les leaders contrôlant ont tendance à être très exigeants envers eux-mêmes et donc envers les autres. Ils sont en quête constante de perfection ! Cela peut donc déplaire à certains collaborateurs qui peuvent se sentir épier les faits et gestes de chacun.

De plus, le leader contrôlant donne des instructions claires et précises sur la façon dont les choses doivent être faites et s’attend à ce que ses directives soient suivies à la lettre. Difficile pour les âmes vagabondes et créatives qui aiment donner leur self-touch !

 

Êtes-vous prêt à développer votre leadership et à l’adapter à vos collaborateurs et aux situations ? 

Je me forme au leadership

 

* Selon un article du site zavvy

icon

À quel stade de développement se trouve votre équipe ?

Et si vous découvriez un modèle qui vous permet de comprendre la manière dont interagissent les membres de votre équipe ? Un modèle qui vous permettrait de comprendre le degré auquel se trouve votr...

Lire la suite
icon

Stratégie RSE : comment embarquer ses collaborateurs ?

Force est de constater que la Responsabilité Sociétale et Environnementale a une place privilégiée dans notre société. Nous l’avons constaté, cet été, avec les différents événements météorologiques...

Lire la suite
icon

Outplacement, définition et avantages

Vous vous séparez d’un membre de votre équipe et vous souhaitez l’accompagner une dernière fois ? L’outplacement semble être la solution ! Quel est son sens du côté entreprise ? À quel moment le dé...

Lire la suite